Démotivé ? Sans énergie ? Optez pour le zéro parasitage !

Cet article est réalisé dans le cadre de l’événement « Les clefs de l’abondance et l’harmonie  dans son habitat».  Dans un esprit de coopération, co-création de bienveillance. Pour bien vivre dans sa maison de façon consciente, écologique, dans l’abondance et la gratitude. Vous pouvez retrouver tous les articles ici .

C’est la rentrée !

Vous avez peut-être profité des vacances pour désencombrer votre maison : finis les bibelots qui occupent les étagères, finis les vêtements trop amples ou trop serrés qui tiennent de la place dans l’armoire pour rien ! Mais quid de votre tête ? Avez-vous envisagé, ne serait-ce qu’un instant, de dépoussiérer vos idées ? De mettre de l’ordre dans vos pensées ? Dans quel but me direz-vous ? eh bien, tout simplement pour un regain de vitalité et un shoot énergétique.

En effet, faire le choix du zéro parasitage dans votre tête est aussi salvateur et énergisant qu’un grand nettoyage de printemps mais c’est aussi écologique, puisque votre action augmentera votre bien-être, votre niveau de satisfaction et aura donc des répercussions sur votre microsystème familial et/ou professionnel.

Vous est-il déjà arrivé de considérer en termes d’efficience et d’efficacité le temps consacré à gérer des idées parasites qui s’accumulent dans un coin de votre cerveau et reviennent en fanfaronnant pour vous gâcher vos moments de détente ? Quoique vous fassiez, elles sont là, rodant, prêtes à saborder le moindre moment de détente… pourtant, vous les conservez soigneusement au lieu de les éradiquer…

La liste des parasitages tourne donc souvent en tâche de fond, monopolisant ainsi une grande partie de votre CPU cérébrale. Ce faisant, ils grignotent votre énergie et, insidieusement, entament votre motivation parfois jusqu’à l’extrême !

Vous souhaitez attaquer la rentrée d’un bon pied ? Bien dans votre intérieur, en harmonie avec vous-même ?

Alors go !

Mission zéro parasitage : mode d’emploi

Prêt à faire le plein d’énergie ? Si la réponse est oui, alors je vous invite à dresser la  liste des dix éléments qui vous perturbent, vous empêchent d’avancer et de consacrer de l’énergie à un projet constructif.

 

Élaborer un tableau à six colonnes, dont la dernière sera à remplir ultérieurement.

Dans la première colonne inscrivez l’élément qui vous parasite votre énergie, il s’agit souvent de petites tracasseries chronophages que nous ne prenons pas le temps de régler, par exemple des tâches administratives ou faire le budget pour l’année à venir, passer un coup de fil pour réclamer un livre à un ami etc

La deuxième colonne vous invite à réfléchir au coût induit par ce parasitage. Combien de temps et d’énergie vous absorbe-t-il par jour voire par heure ? Quel impact a-t-il sur votre vie ? Quelle négativité engendre-t-il ? Ou pire quelle somme d’argent vous fait-il perdre ? Peut-être menace-t-il votre équilibre ?

Par exemple : je pense que je devrais faire mes papiers plusieurs fois par jour, cela me fait parfois culpabiliser alors que je pourrais profiter de mes enfants pleinement ; ou n’ayant pas fait mon budget, je vais devoir me passer des vacances car je dois remplacer le frigo tombé en panne et les impôts arrivent ; ce livre me serait utile, je vais devoir en racheter un ; ou plus pernicieux, pendant que je songe à ce que je devrais faire, je ne travaille pas ou pas efficacement, je fais plus d’erreurs et à la longue je pourrais perdre mon poste ou mon client…

Un parasitage quel qu’il soit a un coût indirect, qui est souvent plus élevé qu’il n’y paraît.

La troisième colonne est consacrée aux solutions à mettre en œuvre pour éliminer définitivement ces éléments chronophages et énergivores : comme, consacrer une heure par soirée durant deux semaines à réunir les papiers, à les classer et à les ranger dans un classeur pour pouvoir répondre sans délai aux demandes de l’administration. Ne faites pas tout d’un coup, la tâche pourrait vous paraître démesurée et vous décourager. Procédez plutôt selon la théorie des petits pas.

Dans la quatrième colonne, vous reportez les gains recherchés – et oui, le zéro parasitage fonctionne comme un compte de résultat, avec des « dépenses » et des « recettes ».

Faites-vous plaisir et soyez bienveillant à votre égard, car cette colonne, c’est THE colonne ; celle qui vous donne l’enjeu, celle qui vous indique le POURQUOI et donc celle qui va vous mettre en mouvement ! Le cerveau, enfant capricieux du corps, a besoin d’un enjeu qu’il perçoit comme supérieur aux désagréments pour passer de la pensée à l’action. Donc, en clair quelle récompense vous motivera suffisamment pour vous mettre en mouvement. Car, pour mettre l’être humain en marche, il faut que ces actions entreprises soient sources de bien-être et apportent une satisfaction supérieure à ce que lui procure l’inaction.

Ainsi :  passer du temps avec mes enfants en étant à 100 % dispos pour eux ou connaître exactement l’état de mes finances pour pouvoir budgéter mes sorties et mes vacances.

Enfin, comme pour avancer l’être humain a besoin d’une Dead Line (date butoir), la cinquième et la sixième colonnes seront respectivement réservées à la date de réalisation prévue et à la date de réalisation effective pour vous permettre de mesurer votre efficacité et vous motiver à poursuivre cette méthode zéro parasitage.

Cet outil vous permettra de gagner du temps, de vous désencombrer l’esprit pour vous consacrer à des tâches plus valorisantes et de bénéficier d’un regain d’énergie notable. Il libère également votre créativité en vous offrant l’occasion de faire place nette.

Toutefois, à l’instar de tous les autres outils propres au coaching, vous ne pouvez appliquer cette méthode qu’aux éléments que vous contrôlez pleinement. Si l’élément qui vous parasite échappe à votre contrôle, comme un résultat d’examen, ou l’attente d’un diagnostic médical ou encore le retour d’un ex-petit ami, cette méthode n’aura aucun effet et constituera une perte d’énergie sans effet !

En revanche, avant de vous lancer dans un nouveau projet, n’hésitez pas à recourir à cette technique pour libérer votre créativité car il est très difficile d’initier de nouvelles choses dans un cerveau préoccupé par le passé.

Enfin, en vous débarrassant de l’objet de votre préoccupation, sans regret, vous ouvrez un espace pour accueillir la nouveauté !

Libérons nos énergies positives et profitons d’un habitat harmonieux à tête reposée.

Vous souhaitez recevoir mensuellement un outil de développement personnel, pratique et facile à mettre en œuvre ? Inscrivez-vous  ici.

Retrouvez-nous sur Talents et Ressources Coaching  ou sur Ecrivez votre success story

Cet article est réalisé dans le cadre de l’événement « Les clefs de l’abondance et l’harmonie  dans son habitat ».  Dans un esprit de coopération, co-création de bienveillance. Pour bien vivre dans sa maison de façon consciente, écologique, dans l’abondance et la gratitude. Vous pouvez retrouver tous les articles ici .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *